Introduction

Pour aller plus loin, voir :

"Enjeux économiques et sociaux"

Les prévisions de trafic
Graphe trafic et prévisions A65_2061
Extrait d'un document de la Commission Européenne (Decision C(2013) 7891 final)
Extrait d'un document de la Commission Européenne (Decision C(2013) 7891 final)
MobiliteGraph2TraficFerre
MobiliteGraph1TraficRoutier

Les prévisions de trafic depuis 1998 dans les documents publics

(1) Comité stratégique interministériel pour l'élaboration des schémas de services de transport. « Cadre, objectifs et démarche pour une élaboration concertée au niveau régional ». Édité par Ministère de l'équipement, des transports et du logement, juillet 1998. [pdf]

(2) Girault, M, et MC Grima. « Diagnostic et perspectives à long terme de la demande de transport. » Notes de synthèse du SES, no 120, Décembre 1998. [pdf]

(3) DATAR, « Rapport d'initialisation. Indicateurs de suivi des objectifs généraux de la politique de transports de voyageurs et de transports de marchandises », Février 2003. [pdf]

(4) Direction des Affaires Economiques et Internationales Service Economique Et Statistique. « La demande de transports en 2025. Projection des tendances et des inflexions ». Ministère de l'Équipement des Transports, de l'Aménagement du Territoire, du Tourisme et de la Mer., 2004. [pdf]

(5) Service Economie, Statistiques et Prospectives (SESP). « Note de mise à jour de “La demande de transports en 2025. Projections des tendances et des inflexions” ». Ministère du Transport, de l'Equipement, du Tourisme et de la Mer, 2007. [pdf]

(6) Jean-Dominique Blardone, et Vincent Breteau. « La demande de transport interurbain et les trafics à l'horizon 2030 », Collection « Études et documents » du Service de l'Économie, de l'Évaluation et de l'Intégration du Développement Durable (SEEIDD) du Commissariat Général au Développement Durable (CGDD), no 71 (octobre 2012): 112. [pdf]

Les visions de la mobilité future

Extrait du Rapport Mobilité 21

« La demande de mobilité en France est forte. Elle connaît toutefois depuis quelques temps un tassement dont le caractère conjoncturel ou structurel est difficile à apprécier.

Dans ce contexte incertain, la commission a retenu l'hypothèse que la demande de mobilité devrait continuer de croître dans les prochaines décennies en France, en raison de la position centrale du pays en Europe, de la structuration de son habitat et de son économie ou encore de son dynamisme démographique. Elle est confortée dans son analyse par les travaux de projection engagés au plan national et par les hypothèses retenues par un pays comme l'Allemagne pour sa propre planification. (...)

Cette croissance devrait toutefois être moins forte que celle observée dans le passé du fait notamment :

• de l'essor des technologies de l'information et de la communication qui devrait permettre l'émergence de nouvelles modalités de travail ;

• des démarches entreprises pour réduire l'étalement urbain ;

• ou encore de la prise de conscience de plus en plus grande de la société du besoin de rationalisation des déplacements, illustrée entres autres par les actions engagées pour renforcer les circuits courts et la relocalisation des activités.

Au-delà, la commission observe que la demande de mobilité et ses évolutions peuvent être différentes selon les territoires et leurs dynamiques propres. Dans tous les cas, elle note qu'une attente très forte s'exprime pour que cette demande de mobilité soit satisfaite dans les meilleures conditions sociales, économiques et environnementales. »

Extrait du Rapport de la Commission Mobilité 21 [pdf], 2013, p 13-14

Incertitude 1 : La croissance du PIB
MobiliteGraph3PIB
MobiliteGraph4Decouplage

La fin de la croissance du PIB ?

Le débat sur la fin de la croissance, qui a une histoire ancienne avec les travaux sur l"état stationnaire" des économistes classiques anglais au 19ème siècle, est porté depuis les années 1970 par des auteurs comme Nicolas Georgescu Roegen s'incrivant dans ce qu'on appelle aujourd'hui le courant de l’Économie écologique. Cet économiste roumain immigré aux Etats-Unis a notamment inspiré les théories contemporaines de la "décroissance". Il y a depuis peu, dans un autre registre argumentaire, une nouvelle actualité de ce questionnement, initiée notamment par les réflexions de Robert Gordon sur l'innovation et alimentée par la situation macroéconomique des grands pays industrialisés. On parle alors plutôt d'un scenario de "stagnation séculaire". »

Incertitude 2 : Le prix de l'énergie
Incertitude 3 : Les politiques climatiques

Pour aller plus loin, voir :

Climat (dans "Enjeux environnementaux")

Prévoir le futur ?

Les prévisions de la DATAR en 1971

L'exercice de prospective est nécessairement un exercice de modestie, c'est souvent l'imprévisible qui dessine le futur. On lira à ce propos l'analyse intéressante de François Plassard sur le travail de prospective de la DATAR en 1971 "Une image de la France en l'an 2000, scenario de l'inacceptable". Il souligne notamment que les ""erreurs" dans la vision du futur mettent en évidence la grande difficulté inhérente à l'exercice de prospective de se représenter des transformations radicales de l'organisation de la société, qu'il s'agisse de la structure de la production ou des transformations des modes de vie" (Plassard, 2002, p.206).

Réferences:

François Plassard, « Une approche rétrospective de la prospective : “le scénario de l'inacceptable” », Géocarrefour 77, no 2 (2002): 197‑214, doi:10.3406/geoca.2002.1571.

François Plassard, Rétrospective de la prospective dans les transports et l'aménagement du territoire [pdf], Travaux et recherches de prospective 20 (Paris, France: Futuribles international, 2004).

Les prévisions des chargés d'études de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes en 1966, ou l'euphorie des Trente Glorieuses

« Deux orientations paraissent pouvoir être retenues avec une grande certitude : d'une part, le développement quantitatif et qualitatif extrêmement important du réseau intérieur ; d'autre part, la desserte de la métropole Nantes-Saint-Nazaire par un réseau international tout au moins européen.

En ce qui concerne le réseau métropolitain, il sera créé des liaisons directes, fréquentes entre chacune des huit métropoles régionales françaises. C'est ainsi qu'au départ de Nantes devront être prévues plusieurs fois par jour des liaisons avec Lille, Metz-Nancy, Strasbourg, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Lyon, Saint-Etienne.

A ces liaisons s'ajouteront des liaisons également pluri-quotidiennes, vers d'autres centres industriels ou touristiques, tels que Nice et Clermont-Ferrand. Quant aux liaisons sur Paris, elles seront sans aucun doute assurées par des appareils partant à horaire fixe, toutes les heures, toutes les demi-heures, ou tous les quarts d'heure, et dont l'accès sera libre comme l'est actuellement l'accès dans les autobus ou chemins de fer.

Ce réseau national devra être complété par un réseau européen assurant des liaisons directes fréquentes entre l'agglomération Nantes-Saint-Nazaire, comme d ‘ailleurs les autres métropoles d'équilibre, avec les principales villes de l'Angleterre, de Belgique, d'Allemagne, d'Italie, d'Espagne et d'Afrique du Nord... Le développement du trafic aérien métropolitain, ainsi que la création de lignes européennes qui ont été envisagées ci-dessus, nécessiteront la création d'un nouveau terrain à vocation internationale.

Cet aérodrome devrait être situé de manière à desservir non seulement la métropole Nantes-Saint-Nazaire dans son ensemble, y compris la presqu'île guérandaise, mais encore l'agglomération de Rennes. Les infrastructures aéroportuaires de Nantes, de Rennes et de Saint-Nazaire subsisteront comme terrains de secours et surtout serviront de base à une aviation d'affaires et de tourisme dont l'expansion, si l'on en juge d'après l'exemple américain, doit être considérable, et pour laquelle il est nécessaire de prévoir des équipements spécifiques. »

Chambre de Commerce et d'Industrie

Nantes-Saint-Nazaire : métropole portuaire industrielle et commerciale,

février-mars 1966, p.42-43

Source : http://geoconfluences.ens-lyon.fr/doc/territ/FranceMut/popup/NDDL3.html