Définition du vent géostrophique et règle de Buys-Ballot


Le vent géostrophique est donc une approximation du vent correspondant à un mouvement horizontal, rectiligne et uniforme sans frottement. Il est tangent aux isobares et laisse les basses pressions sur sa gauche dans l’hémisphère nord (règle de Buys-Ballot). Il est d’autant plus fort que la variation de pression est importante. Le vent géostrophique n’est pas valable près du sol et n’est pas défini à l’équateur (f = 0). L’équilibre géostrophique est stationnaire ; il ne permet donc pas de prévoir l’évolution du vent.

Règle de Buys-Ballot
Dans l’hémisphère Nord, le vent géostrophique est parallèle aux isobares, et laisse les basses pressions sur sa gauche.

Illustration de la règle de Buys-Ballot [5]

Le vent est d’autant plus fort que le gradient de pression est fort (isobares resserrées).
exemple Exemple 1

Application de la règle de Buys-Ballot : le cas du Mistral [6]

exemple Exemple 2

Crédits


[5][6] Dominique Lambert
Définition

isobares: d’égale pression. Une ligne isobare sur une carte représentée à une altitude donnée est une ligne le long de laquelle la pression est la même pour cette altitude

Définition

hydrostatique : voir partie thermodynamique

Définition

isohypses : d’égale altitude. Une ligne isohypse sur une carte représentée à un niveau de pression donnée est une ligne le long de laquelle l’altitude est la même pour cette pression